Bienvenue sur le site officiel de Paul Petit

Pilote LMP2 en European Le Mans Series

- 5eme ELMS LMP2 2017
- 2eme ELMS LMP3 2016


Rendons collective et durable la victoire du sport réputé le plus individuel

128e6d14-bac6-46fb-93cc-059f4bcc42f9

4h Red Bull Ring: premier podium LMP2

Début de série ?
Après deux premières courses européennes de l’European Le Mans Series frustrantes, les 4h du red Bull Ring concrétisent le travail de l’équipe et du trio de pilotes.

Dès les essais libres, les reglages de l’Oreca 07 étaient les bons : moteur, aérodynamique et vitesse de pointe ont tout de suite fait la différence et permit de placer la voiture dans le top3.

Cette importante progression est encourageante car il reste encore une bonne marge de progression sur l’exploitation technique du potentiel de la voiture. Le travail des ingénieurs et des équipiers sur ces points est d’ailleurs à signaler car sans eux rien ne serait possible.

Un apprentissage serein
La course, prévue initialement pour se tenir sous la pluie, s’est finalement déroulée sur le sec globalement. Le tracé technique et rapide du Red Bull Ring avec ses longs virages et son dénivellé est un terrain de jeu idéal pour l’oreca 07. Eric Trouillet réalise un très bon départ malgré un premier virage connu pour être difficile à négocier en peloton.

Il garde la voiture dans le top 10 sans entamer les pneumatiques avec lesquels nous avons enchainé des triple relais. Ce pilotage rapide mais économe en gomme a permis de mettre en place une stratégie gagnante.

Lorsqu’Enzo Guibbert prend le relais d’Eric Trouillet, il ne reste plus qu’à « dérouler » et négocier le trafic pour remonter vers la tête. Je poursuis ce travail lors de mon relais en finissant de remonter au classement pour finir à une très encourageante 3eme place des 4h du red Bull Ring.

« L’expérience du trio que nous formons, Enzo Guibbert, Eric Trouillet et moi, est devenue, au fil des courses, un élément majeur qui commence à générer des résultats. Après avoir dompté la catégorie LMP3 la saison passée, le travail sur la LMP2 se concrétise par un podium en Autriche. Un podium qui devra en appeler d’autres. » conclut Paul.